Réussir une fusion ou une acquisition d’entreprise

Réussir une fusion ou une acquisition d’entreprise

Vous avez un projet d’acquisition ou de fusion d’entreprises ?

Travaillons-y ensemble
Monarques Gold

Société minière aurifère

Site Web

Fondée en 2011
170 employés
Siège social à Saint-Sauveur
Capitalisation boursière : 55M$

L'expert qui a contribué à ce succès
Marco Gaignard Directeur investissement

Voyez son profil

Quand le petit achète le gros

Lors de sa création en 2011, Corporation Monarques Aurifère, ou Monarques Gold, était une petite société d’exploration minière. Spécialisée dans l’acquisition, l’exploration et le développement de propriétés fertiles en métaux précieux, ses activités sont concentrées principalement sur le territoire de la Baie-James.

Prête à prendre son envol

La récession provoquée par le boom minier a été une période ayant durement touché le secteur des matières premières. Monarques s’est alors départie de terrains dans le Nord pour se concentrer sur l’or, avec l’intention de relocaliser ses activités en Abitibi. Ainsi, dès les premiers signes de reprise, au printemps 2016, Monarques était prête à prendre son envol. Elle a alors fait l’acquisition de 14 propriétés de 5 entreprises ayant fermé leurs portes, notamment celles d’un exploitant bien plus gros qu’elle, Mines Richmont. Cette transaction s’est concrétisée à l’automne 2017 pour un montant de 20 millions de dollars. Un exploit en soi ! 

Aujourd’hui, Monarques détient près de 300 km² de propriétés aurifères, y compris le gisement Wasamac, la Mine Beaufor, les projets Croinor Gold, McKenzie Break et Swanson, les usines Camflo et Beacon, ainsi que les droits d’exploration de cinq projets prometteurs. Elle offre également des services d’usinage à forfait à partir de son usine Camflo.

Entrevue avec Jean-Marc Lacoste, PDG de Corporation Monarques Aurifère

Note : Les informations placées entre crochets décrivent le contenu visuel et audio de la vidéo autre que le dialogue ou la narration.

[Un homme vêtu d'un complet noir est assis dans un fauteuil jaune, une pierre scintillante entre les mains.]
Jean-Marc Lacoste : C'est ici que tout commence. Par le rayonnement d'un grain d'or dans une roche. C'est comme ça que Monarques Aurifère est né.
[Musique en arrière-plan : Musique classique.]
[Une forêt de conifères s'étend au pied d'une montagne dénudée.]
[Texte à l'écran : Quand le petit achète le gros.]
[Des camions circulent sur un chemin de terre traversant une mine.]
Jean-Marc Lacoste : Jean-Marc Lacoste, président et chef de la direction de Corporation Aurifère Monarques, Région de l'Abitibi
[Jean-Marc pose, souriant, devant un panneau vitré arborant le logo de sa compagnie.]
Jean-Marc Lacoste : Les débuts ont été difficiles, car on était dans une période économique qui était moins facile pour le secteur de matière première qu'est l'or.
[Jean-Marc déploie une carte sur une table de conférence et l'examine en compagnie d'un homme et d'une femme.]
Jean-Marc Lacoste : Desjardins Capital était là dès le début. Marco Gaignard a joué un rôle très important dans le développement de notre entreprise. Dès les débuts, les premiers financements, les premiers pas de Monarques, Desjardins Capital était au rendez-vous. Ils sont restés avec nous tout au long de plusieurs décisions qu'on a prises, jusqu'au point culminant l'année dernière, avec l'acquisition de Mines Richmont.
[Assis dans son bureau, Jean-Marc parle au téléphone.]
Jean-Marc Lacoste : Durant cette transaction-là, on se sentait comme la grenouille qui a avalé le bœuf. C'était une transaction qui était entreprise par une petite compagnie comme nous pour acheter des actifs qui étaient beaucoup plus gros que nous.
[La ville de Val-d'Or est identifiée par un point noir sur une carte du Québec. Une affiche publicitaire montre la photo aérienne d'une mine bordée de forêt. Il y est inscrit : Mine Beaufor, plus d'un million d'onces produites.]
Jean-Marc Lacoste : Donc, c'est un exploit en soi; le petit qui achète le gros.
[Des photos défilent : Deux travailleurs marchant dans une mine souterraine; un quadrillé dessiné sur une paroi rocheuse; un mineur se penchant pour récupérer des fragments de roche sur le sol.]
Jean-Marc Lacoste : La grande fierté de Monarques, c'est d'abord et avant tout les gens qui travaillent avec nous. C'est les 170 familles qui travaillent pour Monarques aujourd'hui, dont j'ai la responsabilité sur une base journalière.
[Un immense convoyeur transporte des fragments de roche de la mine souterraine et les déverse sur un sol sablonneux à l'extérieur.]
Jean-Marc Lacoste : Sur une base annuelle, Monarques fait environ 25 000 onces de production, ce qui peut représenter, au prix actuel en dollars canadiens, entre 30 et 40 millions de dollars par année de production aurifère.
[Un chalumeau fait fondre de l'or dans un creuset. Des lingots d'or sont empilés en rangées.]
Jean-Marc Lacoste : Le conseil à un jeune entrepreneur, ça serait : Entoure-toi de gens qui croient en toi et pour le reste, tu auras les ailes pour t'amener à la prochaine étape.
[Le logo de Monarques apparaît sur un panneau vitré, le « M » prenant la forme d'un papillon aux ailes parsemées d'or.]
[Image à l'écran : Logo de Desjardins Capital]

FIN DE LA TRANSCRIPTION TEXTUELLE

 

 

«Il ne faut jamais sous-estimer le pouvoir du plus petit. Avec le bon partenaire financier, de bien belles choses peuvent être réalisées. Pour nous, ça a permis de changer le cours de l’histoire de Monarques.» – Jean-Marc Lacoste, PDG de Corporation Aurifère Monarques

 

L’analyse de Desjardins Capital

Les atouts de Monarques

  • Désir de croissance
  • Vision stratégique
  • Planification et gestion structurée
  • Connaissance accrue du marché
  • Équipe de direction qualifiée

Comment réussir une acquisition ou une fusion d’entreprises

Vous êtes entrepreneur. Vous avez des idées de grandeur et le rêve de faire croître votre entreprise. Acheter une entreprise pour stimuler la croissance de la vôtre ou assurer sa pérennité est une avenue qui peut s’avérer payante.

Qu’il s’agisse d’une fusion ou d’une acquisition, il faut s’y préparer adéquatement et bien planifier la transaction.

Il faut en premier lieu trouver la bonne entreprise en termes d’activités, de taille, de valeur et de localisation. Il faudra aussi évaluer les risques, cibler les problèmes et défis pouvant survenir avant, pendant, mais aussi après la transaction. Préparez-vous à toutes les éventualités ! Enfin vient le temps de sceller l’entente et de la mettre en œuvre.

Plusieurs étapes complexes se dressent devant vous et devront être franchies. Vous serez heureux d’être entouré d’experts pour les traverser sans embûches ! Vous profiterez grandement de l’accompagnement que peut vous offrir un partenaire financier de confiance, tout au long du processus décisionnel !

L’accompagnement de Desjardins Capital

«Ma rencontre avec Marco Gaignard, notre directeur investissement chez Desjardins Capital, a été déterminante. Notre relation n’a fait que se renforcer au fil des années. Sans cet appui, je ne crois pas que Monarques aurait la place qu’elle occupe aujourd’hui sur le marché. Marco nous a mis en confiance grâce à sa proximité et à la qualité de ses conseils. Il était présent à nos côtés pour notre premier gros projet : acheter la « concurrence »! Lors de notre première rencontre, il a fait référence à son offre qu’il qualifiait de « capital patient ». Je peux dire que j’en ai bien saisi le sens après avoir vécu des moments compliqués. Desjardins Capital est resté à nos côtés malgré nos difficultés.» - Jean-Marc Lacoste, PDG de Corporation Aurifère Monarques

 

Vous avez un projet de fusion ou d’acquisition d’entreprise ?

Parlez-en à un directeur investissement de votre région.