Modernisation: 3 étapes clés à considérer

Modernisation: 3 étapes clés à considérer

Articles

Publié dans :
Stratégies d'entreprise
Publié le 26 juin 2019
Lecture : 3 minutes

Modernisation: 3 étapes clés à considérer

Vous jonglez avec l’idée de moderniser votre entreprise? Que vous souhaitiez actualiser certaines de vos pratiques, adapter vos postes de travail ou transformer votre chaîne de production, vous en retirerez assurément plusieurs avantages. Voici les étapes clés pour moderniser avec succès votre entreprise.

Un manufacturier décide d’injecter des sommes importantes pour agrandir son usine dans l’objectif de réaménager ses lignes de production et d’ajouter de nouveaux équipements automatisés. Non seulement augmente-t-il ainsi sa capacité de production, mais il résout du même coup sa difficulté à embaucher de la main-d’œuvre qualifiée. D’autres technologies novatrices peuvent s’avérer d’une grande efficacité, en plus d’être rentabilisées rapidement. Prenons l’exemple des robots collaboratifs, qui sont conçus pour travailler en interaction directe avec les humains, contrairement aux robots industriels classiques.

Un tel ajout sur la chaîne de production amène évidemment des modifications dans la description de tâches des travailleurs. En supprimant les mouvements répétitifs à exécuter, vous limitez également le risque de blessures de vos employés. Un autre avantage de vouloir faire les choses différemment!

Le recours à l’intelligence artificielle est aussi un gage de modernisation. Bien qu’elle puisse être des plus utiles en usine, elle peut renforcer les fonctions administratives d’une entreprise. En matière de facturation, par exemple, il est désormais possible de fixer les prix de façon dynamique. Un peu à la façon du service de transport Uber Technologies (UBER-N), dont l’algorithme de tarification ajuste le prix d’une course de taxi en fonction de la demande ou de l’heure de pointe. Cette société, dont la capitalisation boursière frôle désormais les 90 milliards de dollars, n’a pas hésité à innover et défier ainsi la concurrence.

Modernité se conjugue donc avec nouvelles technologies — l’industrie 4.0, vous connaissez? —, mais exige un coût relativement important. Bien que cette quatrième révolution industrielle amène l’augmentation des volumes de production, l’amélioration de la productivité et une hausse des marges bénéficiaires, certains enjeux sont néanmoins à considérer avant de vouloir tout chambouler.

 

 

1- S’entourer d’experts dans le domaine

Pour moderniser vos installations ou vos façons de faire, un premier enjeu demeure d’être bien entouré. Vu la complexité des processus de modernisation ou robotisation, il est normal de se sentir dépassé. Par conséquent, mieux vaut être accompagné d’un expert dans ces domaines. Un partenaire judicieux peut vous guider dans la planification préalable du projet et s’assurer du succès de l’opération. L’objectif est de choisir une solution en adéquation avec les besoins de votre entreprise.

Évitez d’investir dans l’urgence de la situation: une méthode systémique est plutôt recommandée. Ne confiez pas les achats de matériel à une ressource interne qui ne possède aucune expérience en la matière: l’expert choisi au préalable risque d’être mieux outillé pour ce faire. C’est ce même fournisseur qui pourrait devenir votre partenaire pour assurer la formation nécessaire aux employés. Pour que votre «plan» fonctionne et que vous soyez satisfait des nouveaux systèmes implantés, ne négligez pas l’importance d’une formation bien ficelée.

2- Trouver une solution de financement qui s’adapte à votre projet

Le second enjeu est plutôt d’ordre financier: des liquidités seront requises pour donner libre cours à vos projets. Disposez-vous d’une somme suffisante à portée de main? À défaut, le financement traditionnel sera habituellement la première voie à considérer.

Mais pour une entreprise déjà endettée, un prêt bancaire supplémentaire peut devenir lourd à supporter. Le financement par capitaux propres se veut alors une alternative à considérer puisqu’il bonifie rapidement la capacité financière de l’entreprise. Contrairement au financement traditionnel, la somme récoltée n’affecte pas la qualité de votre bilan et les fonds obtenus n’ont pas à être remboursés. En revanche, l’entrepreneur doit céder un pourcentage de la propriété de l’entreprise aux investisseurs. Une juste contrepartie si l’opération de modernisation permet de déployer tout le potentiel caché de votre entreprise.

3- Dénicher un partenaire qui partage votre vision

L’implication d’un partenaire ne s’arrête pas seulement à l’injection d’argent dans votre entreprise. En d’autres mots, l’entrepreneur doit pouvoir compter sur une institution financière dotée d’une expertise pointue, d’un réseau de contacts bien établi et d’une longue feuille de route dans le financement d’une entreprise comme la vôtre. Par conséquent, avant de jeter votre dévolu sur un éventuel partenaire financier, assurez-vous donc qu’il est en mesure de vous accompagner dans les dédales de votre plan d’affaires.