Big data: 3 étapes pour assurer une bonne collecte d’information

Big data: 3 étapes pour assurer une bonne collecte d’information

Articles

Publié dans :
Stratégies d'entreprise
Intelligence artificielle
Publié le 18 février 2019
Lecture : 3 minutes

Big data: 3 étapes pour assurer une bonne collecte d’information

Il ne suffit pas de seulement compiler des données: encore faut-il pouvoir les transformer en une analyse utile à la prise de décision. Pour profiter des avantages que procurent les mégadonnées (communément appelées big data) – et ainsi stimuler la croissance de votre PME – une démarche systématique s’impose. Voici par où commencer!

 

1) Déterminer les objectifs d’affaires et les besoins en informations

Lors du déploiement d’une initiative technologique, l’approche des petits pas est parfois celle à préconiser. Pour bien démarrer la collecte de données au sein de votre PME, sélectionnez ainsi un maximum de trois éléments à mesurer. Pour les choisir adéquatement, fiez-vous à votre planification stratégique. Les objectifs prioritaires à atteindre – développer le marché américain ou lancer un nouveau produit, par exemple – devraient évidemment avoir été précisés au préalable.

Des questions émergent ensuite en lien avec les objectifs identifiés. Que souhaitez-vous analyser, et pourquoi? Quelles sont les analyses les plus pertinentes ou prioritaires pour votre PME? Finalement, quelles seront les retombées de ces analyses?

La première étape demeure donc de déterminer vos objectifs d’affaires et vos besoins d’informations pour choisir les données à collecter et à analyser. Sachez cependant que votre patience sera requise avant d’arriver au fil d’arrivée. L’adoption du big data nécessite une certaine transformation de l’entreprise: cette technologie implique notamment des changements aux processus d’affaires et aux technologies de l’information.

 

2) Choisir les moyens à déployer pour répondre aux besoins de l’entreprise

Une fois que vous avez déterminé les données que vous voulez recueillir, il est temps d’envisager la méthode de collecte à déployer. N’oubliez pas que vous devrez traiter les données et vous assurer, à terme, qu’elles soient présentées sous une forme que vos analystes peuvent exploiter.

Prenez le temps de réfléchir aux options disponibles avant d’investir une somme colossale dans une solution qui pourrait s’avérer trop complexe. Vous aurez toujours le loisir de bonifier vos méthodes en fonction de la croissance de vos activités. Un tableau de bord permettrait-il de naviguer habilement dans cette implantation? Un logiciel spécialisé pourrait-il éventuellement devenir indispensable pour collecter adéquatement les données recueillies?

D’autres considérations sont à prendre en compte à cette étape. Les mégadonnées nécessitent une infrastructure complexe, basée sur des ressources de calcul, de mémoire et de communication. Les impacts sur votre parc informatique existant seront probablement loin d'être négligeables.

 

 

3) Évaluer les coûts d’implantation et les ressources disponibles

Vous souhaitez utiliser les mégadonnées pour revigorer votre croissance, certes. Mais avez-vous prévu adéquatement les déboursés associés à un tel projet? En tenant compte des nombreuses étapes du cycle de vie des mégadonnées, de l'identification de la source jusqu'à son utilisation finale, le coût de la collecte et du traitement peut parfois en surprendre plusieurs.

Des besoins de formation émergeront assurément de cette initiative. Vous devez prévoir un plan pour aider vos employés à développer les compétences requises à l’exécution de leur prochain mandat. Vous pourriez aussi choisir d’avoir recours à une firme spécialisée dans le domaine pour assurer le déploiement du big data en entreprise et veiller au perfectionnement de vos troupes sur le sujet.

Quoi qu’il en soit, une préparation méticuleuse s’impose pour bénéficier de cette prochaine révolution. En raison de l’importance des sommes impliquées, les dirigeants de l’entreprise doivent participer au processus et démontrer leur soutien aux efforts déployés par l’équipe responsable du projet. Ainsi, et selon le Boston Consulting Group (BCG), les entreprises performantes sur le plan numérique ont en commun d’y investir au moins 5 % des frais d’exploitation et d’assigner au moins 10 % de leur personnel aux tâches concernées.

Dans un récent rapport, la firme PWC mentionnait «qu’il ne suffit pas de compiler des données. Il faut les transformer en analyses pouvant améliorer l’expérience client. Par exemple, un robot conversationnel peut fournir des services 24 heures par jour et révéler des obstacles qui empêchent les consommateurs de conclure un achat». La bonne nouvelle? Cet investissement portera fruit dès que vous serez en mesure d’améliorer votre prise de décision pour donner suite à l’analyse des données recueillies.